mardi 20 octobre 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mardi 20 octobre 2015

Message par Eventail le Mar 20 Oct - 11:57

Bonjour à tous et toutes

Un 20 Octobre 1854 naissait Arthur Rimbaud



L’Éternité


Elle est retrouvée.
Quoi ? - L’Éternité.
C’est la mer allée
Avec le soleil.

Ame sentinelle,
Murmurons l’aveu
De la nuit si nulle
Et du jour en feu.

Des humains suffrages,
Des communs élans
Là tu te dégages
Et voles selon.

Puisque de vous seules,
Braises de satin,
Le Devoir s’exhale
Sans qu’on dise : enfin.

Là pas d’espérance,
Nul orietur.
Science avec patience,
Le supplice est sûr.

Elle est retrouvée.
Quoi ? - L’Éternité.
C’est la mer allée
Avec le soleil.


Arthur Rimbaud


avatar
Eventail

Messages : 2183
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 68
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: mardi 20 octobre 2015

Message par Eventail le Mar 20 Oct - 12:02

Paul Verlaine naquit à Metz le 30 mars 1844. Issu d’une famille de la petite bourgeoisie, il fit des études à Paris. A cette époque il se rend souvent dans des cafés et des salons littéraires parisiens… C’est en 1866, à tout juste 20 ans qu’il collabore au premier Parnasse contemporain et publie les célèbres « Poèmes Saturniens ». Puis en 1869, « les Fêtes galantes », évoquant le dix-huitième siècle de Watteau… Mathilde Mauté devient sa femme peu de temps après, il publie alors « La Bonne Chanson ».

Paul Verlaine par CourbetPourtant, l'année qui va suivre est celle qui bouleversa sa vie, il fait la Rencontre d’Arthur Rimbaud ; Verlaine quitte alors sa tendre épouse, et suit aveuglement le jeune poète en Angleterre, puis en Belgique. Naissent alors sous sa plume les « Romances sans paroles ». Puis, le terrible drame survint dans les années qui suivirent…Verlaine tire sur son amant, il est alors condamné à deux ans de prison qu'il purge à Bruxelles puis à Mons. Après toute cette souffrance, Verlaine se convertit au Catholicisme et il publie « le livre de Sagesse »... 1884 arrive son essai sur trois « poètes maudits » suit : Mallarmé, Tristan Corbière, et bien évidemment Rimbaud, mais ce n’est qu’à partir de 1887 que sa célébrité s'accroît. Seulement voilà, son destin lui joue des tours, la fatalité se joue de lui, il plonge alors dans la misère la plus totale. Le poète s’use…
Il s’éteint à Paris le 8 janvier 1896…

On raconte qu’au lendemain de son enterrement, plusieurs quotidiens évoquent un événement curieux et pour le moins étrange : ce serait dans la nuit suivant les obsèques que la statue de la Poésie sur l’Opéra, aurait perdu un bras. Son bras se serait cassé, écrasé littéralement, avec la lyre qu'il soutenait, à l'endroit même où le corbillard de Verlaine venait de passer quelques heures auparavant...
avatar
Eventail

Messages : 2183
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 68
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum