quand DSK évoque un risque de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

quand DSK évoque un risque de guerre

Message par Invité le Mer 2 Fév - 15:52

Dans un discours qu'il a tenu devant les autorités monétaires de Singapour, le directeur général du FMI a pointé du doigt le risque de guerre que faisaient peser les tensions entre les nations, accentué par la reprise à deux vitesses.

Evoquer le risque de guerre quand on est un chef d'Etat ou qu'on aspire à le devenir, ce n'est pas courant. Voilà pourquoi le discours tenu par Dominique Strauss-Kahn ce mardi à Singapour devant les autorités monétaires de cette cité-Etat, devrait susciter bon nombre de commentaires. Soulignant que "le schéma des déséquilibres mondiaux d'avant la crise est en train de ressurgir", le directeur général du FMI a assuré à ses hôtes que cette situation l'inquiétait : "Alors que les tensions entre les pays s'accroissent, nous pourrions voir une montée du protectionnisme, sur le plan commercial et financier (...) et l'instabilité sociale et politique croître entre les nations, et même la guerre"

A l'appui de ces propos, DSK pointe du doigt la reprise à deux vitesses qui caractérise l'évolution de l'économie mondiale. Dans les pays "ayant d'importants déficits extérieurs, comme les Etats-Unis" la croissance "reste menée par la demande intérieure". Alors que dans ceux qui parviennent à générer de "larges excédents extérieurs, comme la Chine et l'Allemagne", elle "reste alimentée par les exportations" a observé le directeur général du FMI. DSK a également mis en avant ses prévisions pour 2011 : 2,5% de croissance dans les "économies avancées" et 6,5% dans les pays émergents et en développement. Une moyenne dopée par les pays d'Asie, qui, si on exclut le Japon, pourraient, selon le FMI bénéficier d'une croissance moyenne de 8,5% cette année.

Dominique Strauss-Kahn souligne également une autre source de tension : le gonflement de la population active mondiale. "Nous sommes face à la perspective d'une 'génération perdue' de jeunes, destinée à souffrir toute leur vie d'une détérioration des conditions sociales et du chômage. La création d'emplois doit être une priorité non seulement dans les économies avancées mais aussi dans les pays plus pauvres." Et d'ajouter : "Sans l'emploi et la sécurité des revenus, il ne peut y avoir rebond de la demande intérieure et au final, pas de reprise durable."
latribune.fr - 01/02/2011, 12:03 |

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quand DSK évoque un risque de guerre

Message par Invité le Mer 2 Fév - 15:58

DSK a raison : nous avons, une génération de jeunes perdus.
C'est ce qui se passe en ce moment en Tunisie, en Egypte, en Iran....
les jeunes n'ont pas de travail et sont désoeuvrés. Et puis, il faut bien manger et quand le ventre est vide tout devient possible, même l'impensable : la révolution.
De par le Monde le germe de la révolution grandit. Mais grandira jusqu'à où ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quand DSK évoque un risque de guerre

Message par Invité le Mer 2 Fév - 17:02

DSK effectivement a raison, mais ce qui est développé et porté en étendard actuellement, c'est la précarisation des emplois. Il veulent nous amener à trouver "normal" de ne pas s'attacher à un emploi et y faire carrière.
Ce qui nous impose une vision à court terme des choses, et donc à ne rien faire pour assoir un engagement dans le temps de façon durable.
Quand on ne s'attend pas à rester, on construit rarement du durable, et on laisse alors aux autres des ruines...
Il faudrait donc cesser de cracher sur le prétendu privilège des fonctionnaires d'un emploi "à vie", mais bien reconnaitre que ce à quoi il tiennent n'est pas une infamie, mais bien la base d'une vie et d'une économie équilibrée. Et un véritable garde-fou contre une guerre civile.
Même si par ailleurs, la précarité peut être une façon de vivre aussi pour certains qu'ils souhaitent pour plus de liberté. Cette précarité est plus facile à obtenir que la sécurité, y'a pas grand chose à sacrifier pour l'avoir...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quand DSK évoque un risque de guerre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum