Sujets préférés

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Lun 30 Aoû - 18:13

Douceline a écrit:
Philibert a écrit:Ce qui est à craindre, quand on s'intéresse au paranormal, c'est de perdre de vue le "normal" et se réfugier dans l'hypothétique pour ne pas avoir à affronter les problèmes de la vie réelle.

L'être humain a tendance à se créer des problèmes imaginaires et à ne pas voir ceux qui le concernent au premier chef.

Non crois-moi sur parole, vivre des phénomènes dits "extraordinaires" ne signifie absolument pas qu'ils sont créés de toutes pièces par un esprit "perturbé" par les soucis du quotidien.

Bon, je vois que ce n'est pas encore sur ce forum que je pourrai parler de ce qu'il m'a été donné de vivre alors que je ne demandais rien, tant pis...

Et pourquoi donc devrais tu te taire?
Pour quelqu'un qui est septique alors que beaucoup pourrais te comprendre?
Raconte ton expérience sans te prendre la tête c'est tout.
Il ne t'as pas traité de folle, il a juste exprimé sa pensée sur le sujet, et il ne tient qu'à toi de lui montrer que l'on peut avoir la tête sur les épaules et avoir une expérience de ça.
D'une, va savoir, tu peux le faire sortir de ses certitudes si son esprit s'ouvre, ou son interprétation peut, peut être, t'apporter des réponses aussi si le tient est ouvert.
La crainte qu'il exprime est justifiée, et on peut réellement devenir totalement mystique quand on commence à mettre un pied dans le "paranormal". Certains peuvent naviguer dans les différents repères. Certains peuvent s'y perdre. D'un coté ou de l'autre de la frontière.
Son opinion ne doit pas te faire douter du bien fondé de la tienne.
Ton expérience vaut la sienne. Mais pour cela il faut avoir le courage de la confronter au scepticisme des autres. ça évite de se perdre de vue souvent.
Un peu de courage, Douceline. Personne ne pourra jamais vivre ce que tu vis. Ton expérience est un élément ayant autant de valeur de celle d'un autre.
Ne t'attend pas à ce qu'une personne n'étant pas faite pour le vivre puisse te comprendre. Mais ce n'est pas une raison pour te taire ici. Cela intéresse d'autres personnes au minimum.
Je place le sujet dans l'isoloir, si tu préfères qu'on reste entre nous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Philibert le Lun 30 Aoû - 18:37

Douceline a écrit:... vivre des phénomènes dits "extraordinaires" ne signifie absolument pas qu'ils sont créés de toutes pièces par un esprit "perturbé" par les soucis du quotidien..
Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire.

Philibert

Messages : 39
Date d'inscription : 06/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Lun 30 Aoû - 23:06

Oh Cathy, quelles seraient les réactions si je commençais à parler du phénomène de l' "imprégnation des lieux" ? Comme si des lieux pouvaient garder la mémoire de certains sons du passé ! N'est-ce pas insensé ? Et pourtant... j'avais 13 ans lorsqu'il me fut donné de vivre pour la première fois une bien étrange histoire (dans la grande maison de mon enfance) dont je n'ai eu l'explication que bien des années plus tard, alors que j'étais une jeune femme...
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Lun 30 Aoû - 23:56

On se souciera des réactions quand elles auront lieu.
En attendant, si c'est ton histoire, je ne vois pas en quoi tu devrais en avoir honte.
Qu'on la croit ou pas importe peu au final. L'important étant que tu trouves le courage de ne pas en avoir honte et d'en parler librement.
t'es pas ici pour un entretient d'embauche, tu risques juste de nous raconter une histoire intéressante.
Y'a pire comme malheur, non?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Joa le Mar 31 Aoû - 11:03

Mamyrabelle a écrit:
Joa a écrit:ben... j'm'en va commencer...
chuis née en Auvergne de parents avec leur certif, certes, les grands-parents... j'en suis pas sûre...
j'ai fais 3 mois de 6ème à 10 ans, puis... le certif et 3 années de commercial...

alors qui peut me dire pourquoi :
1) je comprends l'espagnol parlé (je ne sais ni le lire, ni l'écrire et encore moins le parler....)
2) quand j'ai quelque chose qui ne va pas... je sais immédiatement de quoi je souffre et sans jamais me tromper... idem pour mes gosses, j'ai toujours su... avant le médecin, de quoi ils souffraient... et comment les soulager...

Elle est pas bonne ma question ? j'attends les explications que vous voudrez bien me fournir... j'aurai bien rajouté pourquoi je suis aussi chiante, mais là l'explication est à la portée d'un enfant de 5 ans ;))


Joa,pour l'espagnol,il se peut que ta maman enceinte ait eu un entourage qui parlait espagnol,langage que tu as imprimé,comme les futurs bébés qui écoutent du Mozart!
Le foetus,parait-il,enregistre?
Quant a la question suivante,tu es comme tous ceux qui ont eu a s'occuper d'eux depuis la petite enfance,et ne pouvant compter que sur leur volonté ,et leur attention,ils retrouvent ,je crois,cet instinct de survie,(on se connait mieux(.)que les chouchoutés ne développent pas?
Et devenue une adulte capable de faire face,on sait ce qu'on veut,et surtout ce qu'on veut pas!(traduit par chiante...)

Je ne pense pas que ma mère auvergnate (Haute-Loire) ait eu à fréquenter un quelconque espagnol... pour moi c'est la même question que... pourquoi certains sont des génies à 2 ou 3 ans ????....
avatar
Joa

Messages : 231
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 70
Localisation : MARSEILLE

http://limmosanssouci.o-n.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mar 31 Aoû - 17:31

Douceline a écrit:Oh Cathy, quelles seraient les réactions si je commençais à parler du phénomène de l' "imprégnation des lieux" ? Comme si des lieux pouvaient garder la mémoire de certains sons du passé ! N'est-ce pas insensé ? Et pourtant... j'avais 13 ans lorsqu'il me fut donné de vivre pour la première fois une bien étrange histoire (dans la grande maison de mon enfance) dont je n'ai eu l'explication que bien des années plus tard, alors que j'étais une jeune femme...
----------------
Bonjour Douceline.
C'est indiscret de te demander "l'étrange histoire" arrivée dans la maison de ton enfance ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mar 31 Aoû - 17:55

Bonjour, Eve... Voici donc l'étrange histoire que je vécus autrefois lorsque j'avais 13 ans ; ce fut ma première expérience concernant le phénomène encore inexpliqué qu'est : l'imprégnation des lieux.

Des gens étant venus en visite dans cette grande maison beaujolaise de mes vacances enfantines, on m'a fait dormir dans ce que nous appelions : "le salon du piano", qui était en quelque sorte notre salle de jeux.

Je venais de m'endormir, vaguement inquiète sans que je ne m'explique pourquoi et me gourmandant de ma sottise, lorsque je fus réveillée par des chuchotements et des bruits de vaisselle ou d'objets que l'on déplace en s'efforçant de ne faire aucun bruit et des pas feutrés tout près de moi dans l'obscurité complète de la pièce (la "présence" n'était pas seule, il y en avait au moins deux !)

Je savais qu'il n'y avait personne car ma soeur dormait dans le salon d'à côté, je l'entendais parfois remuer dans son sommeil et cela justement amplifiait ma terreur car il ne pouvait donc s'agir d'elle cherchant à me faire une bonne blague... Le drap par-dessus la tête j'attendais, pétrifiée et glacée d'effroi, terrorisée à l'idée que "ça" s'approche du divan sur lequel j'étais couchée et que "ça" saisisse mon drap protecteur...

Je ne sais combien de temps cela dura, je perdis toute notion de temps et moi qui avais, enfant, un sommeil de plomb, je passai une nuit quasi blanche...
Je ne racontai à personne ce que j'avais vécu, me disant que l'on ne me croirait pas et j' "oubliai" cette nuit fatidique, occultant tout souvenir et l' "effaçant" de ma mémoire...

Vingt ans plus tard, jeune maman, invitée chez mon père, celui-ci me relata les recherches qu'il avait effectuées sur la maison de mon enfance et, saisie d'un froid qui me glaça le sang, les souvenirs me revinrent intacts à la mémoire et je compris !!!
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mar 31 Aoû - 18:03

Donc, mon père a fait des recherches sur cette demeure beaujolaise et voilà ce qu'il a appris :

la maison autrefois était scindée en deux parties : la partie des "maîtres", donnant sur une cour fermée et la partie du vigneron, donnant de l'autre côté et la maison n'en faisant désormais plus qu'une, avait en effet un décallage de niveaux qui en faisait l'une de ses particularités.

Dans la fameuse pièce du piano, à l'endroit et dans la position exacts où se trouvait lors de la fameuse nuit le divan sur lequel j'étais couchée, le vigneron fut assassiné, tenez-vous bien, dans son sommeil !

Alors que s'est-il réellement passé lors de cette fameuse nuit ? Qu'ai-je réellement vécu ? Qu'ai-je entendu ?
J'ai entendu tous les bruits qui eurent lieu dans la pièce juste avant l'assassinat... Le malheureux les avait-t-il entendus aussi ? Vraisemblablement, puisque la charge émotionnelle fut telle que le lieu resta marqué...

Ce devait être la première fois que quelqu'un dormait dans cette pièce depuis et ce fut moi (qui découvris que j'étais réceptive mais à retardement), 20 ans plus tard, après avoir pris connaissance de ces faits...

J'ai vécu dans ce même hameau, dans le terrain en-dessous de cette maison, un phénomène du même ordre...
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mar 31 Aoû - 18:05

Comment est-il possible que des endroits où il s'est passé des évènements tragiques restent "marqués" et conservent la "mémoire" des faits qui s'y sont déroulés ? Cela paraît inconcevable et pourtant... Serait-ce la forte charge émotionnelle dégagée lors des faits qui "marquerait" l'endroit sous forme d'ondes, puisque rien de visible à l'oeil ne reste sur le lieu ?
Comment est-il possible qu'au-delà du temps, des personnes "réceptives" soient en mesure d'entendre des sons et des bruits divers surgis d'un passé parfois déjà lointain ?
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mar 31 Aoû - 18:58

Elle a fui... Eve s'est enfuie... Si demain il n'y a aucune réaction de quelque ordre que ce soit, j'éditerais et effacerais...

Je savais bien qu'il ne fallait pas en parler, ça ne se raconte pas ce genre de chose !
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mar 31 Aoû - 19:08

Douceline a écrit:Elle a fui... Eve s'est enfuie... Si demain il n'y a aucune réaction de quelque ordre que ce soit, j'éditerais et effacerais...

Je savais bien qu'il ne fallait pas en parler, ça ne se raconte pas ce genre de chose !

Non, non Douceline, je n'ai pas fui.
J'ai juste cherché , sur Internet, s'il pouvait y avoir des causes à effets, sur l'enregistrement des sons dans notre cerveau.
Je n'ai rien trouvé pour le moment.
Je suppose qu'un son peut être enregistré pour "l'éternité". En fait ce qui ferait des nous (animaux également) immortels par nos traces dont le son . Des traces "sons" indélébiles.
Rien ne se perd, mais peut-il (le son) être déformé ?
Qu'en penses-tu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mar 31 Aoû - 19:22

La seule explication plausible que j'ai trouvée est la suivante :

Lorsqu'en un lieu (lors d'un drame par exemple), il y a une excessivement forte décharge émotionnelle, le lieu en conserve une "empreinte" auditive que seules les personnes "réceptives" peuvent entendre.

Il est fort probable que si je dormais à nouveau dans cette pièce, je ne percevrais plus rien.

Veux-tu que je te raconte l'étrange histoire que mon père me narra et qu'il vécut ? Elle est du même ordre.
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mar 31 Aoû - 19:24

Douceline a écrit:Bonjour, Eve... Voici donc l'étrange histoire que je vécus autrefois lorsque j'avais 13 ans ; ce fut ma première expérience concernant le phénomène encore inexpliqué qu'est : l'imprégnation des lieux.

Des gens étant venus en visite dans cette grande maison beaujolaise de mes vacances enfantines, on m'a fait dormir dans ce que nous appelions : "le salon du piano", qui était en quelque sorte notre salle de jeux.

Je venais de m'endormir, vaguement inquiète sans que je ne m'explique pourquoi et me gourmandant de ma sottise, lorsque je fus réveillée par des chuchotements et des bruits de vaisselle ou d'objets que l'on déplace en s'efforçant de ne faire aucun bruit et des pas feutrés tout près de moi dans l'obscurité complète de la pièce (la "présence" n'était pas seule, il y en avait au moins deux !)

Je savais qu'il n'y avait personne car ma soeur dormait dans le salon d'à côté, je l'entendais parfois remuer dans son sommeil et cela justement amplifiait ma terreur car il ne pouvait donc s'agir d'elle cherchant à me faire une bonne blague... Le drap par-dessus la tête j'attendais, pétrifiée et glacée d'effroi, terrorisée à l'idée que "ça" s'approche du divan sur lequel j'étais couchée et que "ça" saisisse mon drap protecteur...

Je ne sais combien de temps cela dura, je perdis toute notion de temps et moi qui avais, enfant, un sommeil de plomb, je passai une nuit quasi blanche...
Je ne racontai à personne ce que j'avais vécu, me disant que l'on ne me croirait pas et j' "oubliai" cette nuit fatidique, occultant tout souvenir et l' "effaçant" de ma mémoire...

Vingt ans plus tard, jeune maman, invitée chez mon père, celui-ci me relata les recherches qu'il avait effectuées sur la maison de mon enfance et, saisie d'un froid qui me glaça le sang, les souvenirs me revinrent intacts à la mémoire et je compris !!!

Douceline a écrit:Donc, mon père a fait des recherches sur cette demeure beaujolaise et voilà ce qu'il a appris :

la maison autrefois était scindée en deux parties : la partie des "maîtres", donnant sur une cour fermée et la partie du vigneron, donnant de l'autre côté et la maison n'en faisant désormais plus qu'une, avait en effet un décallage de niveaux qui en faisait l'une de ses particularités.

Dans la fameuse pièce du piano, à l'endroit et dans la position exacts où se trouvait lors de la fameuse nuit le divan sur lequel j'étais couchée, le vigneron fut assassiné, tenez-vous bien, dans son sommeil !

Alors que s'est-il réellement passé lors de cette fameuse nuit ? Qu'ai-je réellement vécu ? Qu'ai-je entendu ?
J'ai entendu tous les bruits qui eurent lieu dans la pièce juste avant l'assassinat... Le malheureux les avait-t-il entendus aussi ? Vraisemblablement, puisque la charge émotionnelle fut telle que le lieu resta marqué...

Ce devait être la première fois que quelqu'un dormait dans cette pièce depuis et ce fut moi (qui découvris que j'étais réceptive mais à retardement), 20 ans plus tard, après avoir pris connaissance de ces faits...

J'ai vécu dans ce même hameau, dans le terrain en-dessous de cette maison, un phénomène du même ordre...

Douceline a écrit:Comment est-il possible que des endroits où il s'est passé des évènements tragiques restent "marqués" et conservent la "mémoire" des faits qui s'y sont déroulés ? Cela paraît inconcevable et pourtant... Serait-ce la forte charge émotionnelle dégagée lors des faits qui "marquerait" l'endroit sous forme d'ondes, puisque rien de visible à l'oeil ne reste sur le lieu ?
Comment est-il possible qu'au-delà du temps, des personnes "réceptives" soient en mesure d'entendre des sons et des bruits divers surgis d'un passé parfois déjà lointain ?

Ma fille aussi est très réceptive à certaines choses..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mar 31 Aoû - 19:27

Douceline a écrit:La seule explication plausible que j'ai trouvée est la suivante :

Lorsqu'en un lieu (lors d'un drame par exemple), il y a une excessivement forte décharge émotionnelle, le lieu en conserve une "empreinte" auditive que seules les personnes "réceptives" peuvent entendre.

Il est fort probable que si je dormais à nouveau dans cette pièce, je ne percevrais plus rien.

Veux-tu que je te raconte l'étrange histoire que mon père me narra et qu'il vécut ? Elle est du même ordre.

Oui, raconte

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mar 31 Aoû - 19:47

Pierre Bellemare s'est fait une spécialité de tous ces faits étranges,dont il a fait une multitude de livres,ou il n'y a jamais de réponses,mais dont son compte en banque a tiré profit!
Il y a aussi des sites,tel
http://www.inexplique-endebat.com/categorie-11338964.html
Ou je suppose qu'on peut discuter?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mar 31 Aoû - 19:54

Mamyrabelle a écrit:Pierre Bellemare s'est fait une spécialité de tous ces faits étranges,dont il a fait une multitude de livres,ou il n'y a jamais de réponses,mais dont son compte en banque a tiré profit!
Il y a aussi des sites,tel
http://www.inexplique-endebat.com/categorie-11338964.html
Ou je suppose qu'on peut discuter?
------------------

J'ai mis ce lien dans mes favoris pour le lire demain.
Bonne soirée à tous et toutes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mer 1 Sep - 3:07

Eve a écrit:
Douceline a écrit:La seule explication plausible que j'ai trouvée est la suivante :

Lorsqu'en un lieu (lors d'un drame par exemple), il y a une excessivement forte décharge émotionnelle, le lieu en conserve une "empreinte" auditive que seules les personnes "réceptives" peuvent entendre.

Il est fort probable que si je dormais à nouveau dans cette pièce, je ne percevrais plus rien.

Veux-tu que je te raconte l'étrange histoire que mon père me narra et qu'il vécut ? Elle est du même ordre.

Oui, raconte

Je plussois.
D'une tu écris merveilleusement bien, et de deux ça m'intéresse beaucoup.
Ma petite dernière, l'année dernière(comme toi, vers 13 ans) a entendue elle aussi des voix dans la maison qui n'étaient pas sensées y être. Elle a aussi vu des personnes, à d'autres moments, en passant, et dès qu'elle a mieux regardé, il n'y avait plus personne.
Ma maison a plus de deux cents ans, et je ne connais pas son histoire, mais j'ai moi même senti parfois des "présences" à des moments où j'étais très réceptive.
Je n'ai jamais cherché à comprendre, car pour moi cela faisait partie des évidences "normales", mais tout ça pour te dire que ce que tu nous racontes ne me parait pas incongru.
Pour ma fille, ça s'est arrêté pour l'instant, j'ai prié aussi pour protéger un peu la maison de ce qui pourrait nous être néfaste, et les énergies sont un peu meilleures qu'avant.
Pas envie d'entrer dans une démarche plus mystique et radicale, donc je leur fous la paix, et ils me la foute aussi.
Chacun dans son espace temps et les vaches seront bien gardées

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mer 1 Sep - 10:50

Cathy a écrit:Ma fille aussi est très réceptive à certaines choses..

Bonjour Cathy,
a-t-elle vécu une expérience liée à ce phénomène précis ? Penses-tu qu'elle soit "réceptive" ? Penses-tu qu'elle soit dotée de ce fameux 6ème sens tant décrié ?
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mer 1 Sep - 11:01

Cathy a écrit:
Douceline a écrit:La seule explication plausible que j'ai trouvée est la suivante :
lorsqu'en un lieu (lors d'un drame par exemple), il y a une excessivement forte décharge émotionnelle, le lieu en conserve une "empreinte" auditive que seules les personnes "réceptives" peuvent entendre.

Ma petite dernière, l'année dernière(comme toi, vers 13 ans) a entendue elle aussi des voix dans la maison qui n'étaient pas sensées y être. Elle a aussi vu des personnes, à d'autres moments, en passant, et dès qu'elle a mieux regardé, il n'y avait plus personne.

Ma maison a plus de deux cents ans et je ne connais pas son histoire mais j'ai moi même senti parfois des "présences" à des moments où j'étais très réceptive.

Je n'ai jamais cherché à comprendre car pour moi cela faisait partie des évidences "normales" mais tout ça pour te dire que ce que tu nous racontes ne me parait pas incongru.

Pour ma fille, ça s'est arrêté pour l'instant, j'ai prié aussi pour protéger un peu la maison de ce qui pourrait nous être néfaste, et les énergies sont un peu meilleures qu'avant.
Pas envie d'entrer dans une démarche plus mystique et radicale, donc je leur fous la paix, et ils me la foute aussi.
Chacun dans son espace temps et les vaches seront bien gardées.



Oui Cathy tu as raison, il ne faut jamais chercher à provoquer les choses, elles se présentent d'elles-mêmes et il ne faut pas "se mettre en situation" comme ces insensés qui s'amusent à invoquer les esprits sans savoir que ce sont des esprits maléfiques qui se manifestent alors et non l'esprit de leurs chers défunts.

Tu sais, ta maison n'est pas forcément "hantée" par des esprits malveillants, je pense que l'explication est ailleurs ; si "quelque chose" voulait vous chasser de la maison, ce serait déjà fait...

Les autres phénomènes qu'il me fut donné de vivre n'étaient pas inquiétants en soi mais ils le furent par le fait qu'ils se passèrent au milieu de la nuit et dans un jardin et non dans une maison.
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mer 1 Sep - 11:02

Douceline a écrit:
Cathy a écrit:Ma fille aussi est très réceptive à certaines choses..

Bonjour Cathy,
a-t-elle vécu une expérience liée à ce phénomène précis ? Penses-tu qu'elle soit "réceptive" ? Penses-tu qu'elle soit dotée de ce fameux 6ème sens tant décrié ?
Bonjour Douceline.
"Tant décrié", t'y vas fort. Juste par ceux qui sont coupés de leur âme, pas des autres.
Quant au sixième sens, je pense qu'on l'a tous. Soit on l'écoute, soit on ne l'écoute pas, tant il peut être parfois confondu avec des peurs irrationnelles qui existent elles aussi.
Discerner les deux n'est pas toujours simple.
Elle est pour l'instant observatrice de ce "sixième sens". Elle n'en a pas peur en tous les cas.
Je lui ais donné une clé pour l'aider, et ça a l'air d'avoir marché.
Quant à son expérience, je te l'ai décris un peu plus haut. Et elle ne m'a pas tout raconté.
Par contre j'attends impatiemment l'histoire de ton père. Te lire est un régal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mer 1 Sep - 11:22

Lorsque mon père était encore militaire de carrière (il y a quelques décennies de cela), il se trouvait dans la région de Carnac avec une vingtaine de ses légionnaires lorsque, la nuit étant tombée et n'y voyant goutte, ils décidèrent de bivouaquer.
Arrivant à ce qui ressemblait vaguement à une clairière, ils plantèrent les tentes et s'installèrent pour la nuit.

Ils furent soudain réveillés par des cris, des hurlements de terreur, des "artung !" et autres mots allemands vociférés. Effarés, ils surgirent des tentes en se demandant ce qui se passait.

Ils firent des rondes dans la forêt durant toute la nuit mais ne trouvèrent personne. Au petit matin, épuisés par la fatigue d'une nuit sans sommeil, ils trouvèrent au fond de la clairière... une stèle commémorative avec une liste de noms juifs et ils comprirent...

Ils venaient de "vivre" un évènement de l'Histoire en entendant les bruits affreux d'un jour ou d'innocentes victimes furent massacrées en cet endroit précis, quelque part au fin fond de la Bretagne...

Il en faut beaucoup pour ébranler des légionnaires mais là, ils furent vraiment secoués par cette étrange et inquiétante nuit déchirée par des cris venant de nulle part...
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mer 1 Sep - 11:37

Douceline, es-tu croyante ?
Et puis, crois-tu en une vie après la mort ?
Si oui, ce sont peut-être des âmes qui n'arrivent pas à touver leurs chemins ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mer 1 Sep - 12:02

Eve a écrit:Douceline, es-tu croyante ?
Et puis, crois-tu en une vie après la mort ?
Si oui, ce sont peut-être des âmes qui n'arrivent pas à touver leurs chemins ?

Bonjour Eve,
je suis profondément croyante et je suis chrétienne donc oui, je crois en l'Au-Delà et au Divin Mystère de cette dimension spirituelle et intemporelle de l'après-vie charnelle, de cette continuité sous forme spirituelle.

C'est en effet une question qui m'interpelle fortement. Serait-il possible que des âmes ne parviendraient pas à se détacher totalement de leur existence terrestre et à passer dans l' "autre dimension", lors de mort violente par exemple ?

Mais en ce qui concerne le phénomène inexpliqué de l' "imprégnation de lieu", il ne s'agit apparemment pas de cela.
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Invité le Mer 1 Sep - 15:11

Douceline a écrit:
Eve a écrit:Douceline, es-tu croyante ?
Et puis, crois-tu en une vie après la mort ?
Si oui, ce sont peut-être des âmes qui n'arrivent pas à touver leurs chemins ?

Bonjour Eve,
je suis profondément croyante et je suis chrétienne donc oui, je crois en l'Au-Delà et au Divin Mystère de cette dimension spirituelle et intemporelle de l'après-vie charnelle, de cette continuité sous forme spirituelle.

C'est en effet une question qui m'interpelle fortement. Serait-il possible que des âmes ne parviendraient pas à se détacher totalement de leur existence terrestre et à passer dans l' "autre dimension", lors de mort violente par exemple ?

Mais en ce qui concerne le phénomène inexpliqué de l' "imprégnation de lieu", il ne s'agit apparemment pas de cela.

----------------
J'ai du mal à saisir "l'imprégnation de lieu".
Serait-ce comme un buvard ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Douceline le Mer 1 Sep - 17:24

Eve a écrit:J'ai du mal à saisir "l'imprégnation de lieu".
Serait-ce comme un buvard ?

C'est plutôt comme si les sons liés à un évènement tragique (ou extrêmement fort émotionnellement) restaient "gravés" à l'endroit précis où le fait se déroula, comme si le lieu en gardait la "mémoire", comme s'il était "imprégné" par le "souvenir" ; ce doit être une question d'ondes provoquées par une extrêmement forte décharge émotionnelle qui resteraient en certains endroits et qui seraient perceptibles par des personnes réceptives..

Pas facile d'expliquer cela, j'essaie de trouver les mots les plus justes.
avatar
Douceline

Messages : 194
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 57
Localisation : Collines beaujolaises

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets préférés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum